Les risques liés à l’anesthésie générale : doit-on en avoir peur ?

L’anesthésie générale est en fait un état de sommeil totalement artificiel qui est obtenu par l’administration de médicaments soit par la voie respiratoire, on fait respirer des anesthésiques aux patients, ou alors par intraveineuse ou là on injecte des anesthésiques au patient.
L’anesthésie générale se fait généralement pour une opération qui se veut douloureuse et souvent assez lourde.

Quels sont les risques d’une anesthésie générale ?

Doit on craindre l’anesthésie générale, la réponse est non, mais il n’existe pas de risque zéro, et le nombre de décès qui peuvent être directement imputables sont de l’ordre de 1 pour 100 000.

Autant dire un très faible risque, mais cela reste néanmoins une des craintes majeures des patients, la peur de ne pas se réveiller.

Concernant les risques très graves tels des risques d’arrêt cardiaque, des risques de réaction allergique forte aux anesthésiant, ou encore des risques respiratoires et pulmonaires, ils sont vraiment très rares.

Bien sûr certaines personnes plus fragiles présenteront un peu plus de risques, les personnes âgées, les personnes ayant des problèmes cardiaques, les femmes enceintes…et la visite pré-anesthésique permettra de cerner ces risques

Concernant les risques d’effets secondaires il peut y en avoir quelques uns :

  • Les maux de gorges, une voix rauque, mais aussi des difficultés à avaler ou déglutir peuvent intervenir, ils sont dus généralement au fait que l’on a introduit un dispositif d’assistance respiratoire dans le gorge, qui a pu blesser légèrement la trachée.
  • Les vomissements et les nausées, qui sans être très courants ne sont pas rares et disparaissent rapidement.
  • Des petits soucis de concentration voire des pertes de mémoire passagères. Tout cela disparait au bout de quelques jours.
  • Des engourdissements, voir des petites paralysies temporaires qui sont plus dus au fait d’être resté en position immobile et parfois peu confortable sur la table d’opération.
  • Des réactions cutanées légères sur le bras ayant reçu l’intraveineuse.
  • Des petits soucis dentaires là encore dus à l’introduction du dispositif d’assistance respiratoire.

C’est les quelques effets secondaires qui peuvent arriver, rien de bien méchant généralement et tout se résorbe très rapidement.

Comment se déroule une anesthésie générale ?

Une consultation anesthésique avec un anesthésiste va permettre de limiter au maximum tous les risques de complications qu’il pourrait y avoir. L’anesthésiste a déjà consulté votre dossier médical, mais c’est aussi une façon pour lui de voir que rien n’a été oublié, et pour le patient de se rassurer en ayant les réponses aux questions qu’il se pose. Le patient doit signaler ses prothèses dentaires, mais aussi les divers médicaments qu’il pourrait prendre.

On veillera à ne pas manger d’aliments solides et à ne pas fumer durant les 6 dernières heures avant l’anesthésie générale, puis pas de liquide dans les deux dernières heures précédentes. Ce jeûne est en fait une précaution pour éviter toute remontée de l’estomac dans les voies respiratoires et les poumons.

L’anesthésie générale se fait donc suite à une injection d’anesthésiques et pendant toute la durée de l’anesthésie générale le patient est sous monitoring.

Puis l’opération finie, le patient va alors rejoindre la salle de réveil pendant une à 3 heures selon la durée de l’anesthésie générale, pour se réveiller doucement le tout en permanence sous surveillance médicale.

En conclusion l’anesthésie générale reste un acte médical important qu’il convient d’aborder sérieusement en respectant les consignes, mais qui ne doit en rien être cause d’angoisses ou de peurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*